Si un site est indispensable pour mieux appréhender nos territoires varois et en particulier, notre environnement lorguais, c'est bien http://www.sigvar.org/

Réseaux routiers, rivières, agriculture, urbanisation ... vous avez à disposition une somme de données géographiques classées par communes, thèmes ou risques.

C'est ainsi que vous trouverez les différents PPR (Plan de Prévention des Risques) du Var dans leur dernière mise à jour.

Un PPR, qu'il soit" inondations" ou "incendies" ou "glissement de terrains" ou autre, est d'initiative préfectorale, ci-dessous, la procédure :

 

« L’initiative de son élaboration est de la responsabilité du préfet de département.

·     Le préfet de département prescrit par arrêté l’élaboration d’un plan de prévention des risques naturels ou technologiques qui définit le périmètre d’études du plan, il désigne le service déconcentré de l’État en charge du plan et fixe les modalités de concertation.

·     Le service déconcentré de l’État chargé par le préfet d’élaborer le plan réalise ou confie à un bureau d’études privé les études techniques pour connaître et qualifier les risques en lien avec les collectivités et le grand public.

·     Le projet de PPR est soumis pour avis aux personnes publiques associées (commune, établissement public de coopération intercommunal compétent en document d’urbanisme, éventuellement Conseil général et Conseil régional, chambre d’agriculture, centre régional de la propriété forestière). Ces avis sont annexés au registre d’enquête.

·     Le projet de PPR est soumis pour avis aux personnes publiques associées à une enquête publique d’une durée minimale d’un mois.

·     Le service de l’État examine les observations recueillies ainsi que l’audition obligatoire des maires lors de l’enquête et le rapport du commissaire enquêteur. Il modifie éventuellement le projet de PPR soumis à enquête.

·     Le préfet prend un arrêté d’approbation du PPR.

·     Une fois effectuées les mesures de publicité nécessaires de l’arrêté d’approbation, le PPR devient opposable aux tiers et vaut servitude d’utilité publique.

·     Le PPR doit être annexé au PLU ou au document d’urbanisme en tenant lieu (POS) sous un an.

Disposition particulière

Au cours de la procédure d’élaboration du plan, lorsque l’urgence le justifie, le préfet peut, après consultation des maires concernés, rendre immédiatement opposables certaines prescriptions par une décision rendue publique.
Ces prescriptions cessent d’être opposables si elles ne sont pas reprises dans le plan approuvé ou si le plan n’est pas approuvé dans un délai de trois ans. »

 

Les PPR Inondations Var retiennent, logiquement, toute l'attention.
Une vue globale des plans opposables, prescrits ou en cours dans le Var montre le travail qu'il reste à faire, entre autres :

-          Lorgues, pas de PPRI,

-          Flayosc, pas de PPRI,

-          Taradeau, prescrit,

-          Trans, opposable,

-          Draguignan, opposable.

 

Ouvrez la carte des PPRI du Var , vous en saurez plus.

   

La lecture du projet de PPRI pour Taradeau reprend les objectifs principaux d’un PPRI :

 

 -  « Interdire les implantations humaines dans les zones les plus dangereuses où, quels que soient les aménagements, la sécurité des personnes ne peut être garantie intégralement et les limiter dans les autres zones inondables.»

- « Préserver les capacités d’écoulement et d’expansion des crues pour ne pas aggraver les risques pour les zones situées en amont et en aval. »

- « Sauvegarder l’équilibre des milieux dépendant des petites crues et la qualité des paysages souvent remarquables du fait de la proximité de l’eau et du caractère encore naturel des vallées concernées.»

 

Pourquoi tant de retard dans l'élaboration des PPR dans notre département ? Nous chercherons à comprendre et nous vous ferons part des résultats de notre enquête.

 
Retour à l'accueil