Vendredi 18 septembre, conseil municipal avec, dans l'ordre du jour, la présentation du PLU ; c'était donc l'occasion d'en apprendre plus (me dis-je naïvement !).
En effet, le PLU couvrant l'ensemble des domaines (urbanisme, agriculture, économie, …), on pouvait s'attendre à une présentation plus précise par chaque conseiller responsable de sa partie. Las, on a eu droit au même rabâchage par Monsieur le Maire du rapport du Bureau d'étude. Pas un mot des conseillers dont on pouvait presque se demander s'ils ne découvraient pas le document pour la première fois.
Monsieur le Maire a tout de même reconnu que pour le moment, c'était une coquille vide et qu'on devait encore attendre les chiffrages faits par le même bureau d'étude. Enfin, disons plutôt qu'on va mettre les chiffres qui vont bien pour éviter de faire des vagues et ainsi faire valider le PADD en l'état. Bref, on peut dire sans trop se tromper que l'affaire est déjà pliée. Mais de toute façon, il semblerait que les Lorguais ne sont pas intéressés par l'avenir de Lorgues qui restera une ville dortoir (minimum +20% de population de prévu d'ici 10 ans), une ville musée pour touristes sans aucun dynamisme avec pour seule ambition des domaines viticoles de prestige.
Il est loin le temps où la renommée de Lorgues s'étendait au-delà du département, où on avait un village de caractère avec des gens fiers d'être Lorguais.

Retour à l'accueil